épitaphe d'une prêtresse (flaminique augustale)

Bloc

Datation :
Entre 1er siècle et 2e siècle

Matière :
calcaire (taillé , gravé )

Dimensions LxH :
Exterieures : l. 0,92m ; H. 1,60m

Date et lieu de découverte :
Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon / Lyon 5e / Saint-Irénée (Avant 1816)
employé dans le jambage d'une porte extérieure de l'ancien couvent des Génovéfains

N° inventaire :
AD146

Inscription :
épitaphe
traduction : Aux dieux Mânes de Julia Helias, fille de Julius Callistus et de Julia Nicé ; flaminique augustale, morte à l'âge de vingt-cinq ans et deux mois ; Julia Heliane et Julia Callistate ont fait apporter de Rome le corps de leur soeur, plus chère que leur âme, et l'ont déposé dans un sarcophage à l'intérieur de ce mausolée.

Traduction Allmer et Dissard

Bibliographie :
Corpus Inscriptionum Latinarum [CIL] - Inscriptiones trium Galliarum et Germaniarum latinae. 13 - Hirschfeld, Otto Musée de Lyon. Inscriptions antiques - Allmer, Auguste - Musée des beaux-arts - Lyon

Fiche technique ARK

Imprimer la notice

Description

On peut lire sur ce bloc : « Aux dieux Mânes de Iulia Helias, fille de Sextus Iulius Callistus et de Iulia Nicé ; flaminique augustale, morte à l’âge de vingt-cinq ans et deux mois ; Iulia Heliane et Iulia Callistate ont fait apporter de Rome le corps de leur sœur, qui leur était plus chère que leur propre âme, et l’ont déposé dans un sarcophage à l’intérieur de ce mausolée ».
C’est l’une des rares mentions à Lyon d’une femme exerçant une fonction publique : la défunte était flaminique augustale, c'est-à-dire prêtresse du culte impérial. Par une circonstance inconnue, elle est morte à Rome et ses sœurs ont fait ramener son corps pour qu’elle soit inhumée à Lyon.

Description scientifique

bloc quadrangulaire bordé de moulures encadrant l'inscription