Statue

Datation :
2e siècle

Matière :
bronze (fonte en creux , soudé )

Dimensions LxH :
Exterieures : H. 1,43m

Date et lieu de découverte :
Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon / Rhône fleuve (28 mars 1859)
Découvert à Lyon dans le lit du Rhône, entre le pont de l'Hôtel-Dieu et le pont de la Guillotière, rive gauche, en 1859. Donné au musée des Beaux-Arts de Lyon le 1er Avril 1859.

Description

La disposition de la chevelure « en boucles mouillées » est caractéristique de Neptune, dieu des eaux et de la mer, représenté sortant de l’eau. Par comparaison avec d’autres exemplaires mieux conservés, on suppose qu’il tenait un trident à gauche et un poisson ou un dauphin à droite. Cette statue, dont les dimensions sont proches de la taille humaine, devait figurer dans un lieu de culte public, peut-être en relation avec le fleuve. La survie des reliefs en bronze de cette taille est exceptionnelle, car la plupart ont été détruits pour être refondus.

Description scientifique

Personnage masculin debout sur un socle rond mouluré. Il a été parfois identifié comme Jupiter. Cependant, la chevelure en "boucles mouillées" laisse penser qu'il s'agit du dieu Neptune. Par comparaison avec d’autres représentations proches, on imagine qu’il tenait de la main droite un poisson ou un dauphin, et de la gauche le trident. D’après S. Boucher « la statue, de grandes dimensions (sans qu'elles atteignent toutefois les proportions humaines), tient une des premières places parmi les effigies divines de bronze découvertes en Gaule. La plastique n'est cependant pas des meilleures ». Les yeux étaient incrustés d'argent. Production probable d’un atelier gaulois du Haut-Empire romain (IIe siècle après J.-C. ?).