Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Médaillon

Datation :
2e moitié du 2e siècle

Matière :
céramique (céramique sigillée claire B )

Dimensions LxH :
Exterieures : diam. 8,5cm

Date et lieu de découverte :
Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon / Lyon 5e / rue des Farges (1974)
couche d'abandon

Description

La scène du triomphe final est systématiquement représentée sur les vases à médaillons : le vainqueur fait un tour d’honneur en brandissant la palme et la couronne. L’aurige (conducteur de char) porte un casque prolongé vers l’arrière par un large bord retourné et un vêtement caractéristique : une tunique recouverte d’un corset constitué d’épaisses courroies de cuir (fasciae) enserrant le buste et fixé autour du cou par un harnais. Ce corset maintient le buste du conducteur soumis aux chaos de la piste et le protège en cas de chute. Le char lui-même est suggéré par le simple dessin d’une roue. Au sol, de petites lunules représentent la poussière soulevée par les sabots des chevaux. Un cavalier auxiliaire est visible au-dessus de l’attelage. À gauche, l’acclamation en grec écrite en alphabet latin : Orte prasinus est : « Super, c’est le Vert ! », fait référence à la couleur portée par l’aurige, qui représente la faction à laquelle il appartient.
D’autres médaillons de vase portent également la formule « Nica prasine : « Vive le Vert !».

Description scientifique

- bordure : couronne à trois rangs de feuilles de laurier, divergeante à partir du bas, avec un motif de séparation circulaire en bas et en haut ;
- vernis extérieur : rouge, peu poreux, brillant ;
- vernis intérieur : rouge, peu poreux, irisé ;
- pâte : rose, dure.
Un quadrige se dirige vers la droite sur une ligne de sol. Les chevaux sont dans une attitude identique, leur crinière est figurée par des bouclettes, leurs genoux sont bouletés, leur mouvement est indiqué par des tracés circulaires sous les pattes avant et par le flottement de leur queue. Ils portent un harnachement sur le poitrail et autour du cou. Derrière les chevaux, on voit une roue et une partie de la caisse du char. L'aurige est debout porte un casque, une tunique à manches longues dont l'avant est renforcé et porte un décor horizontal, et un pagne bouffant. De sa main droite levée, il tient une couronne ; dans la gauche, il tient les rennes et une palme.

Aller en haut de la page