Dépôt

Datation :
2e siècle

Matière :
or (joaillerie ) pierre précieuse et semi-précieuse (joaillerie ) perle de coquillage (joaillerie ) pâte de verre (joaillerie ) corail (joaillerie )

Dimensions :
néant :

Date et lieu de découverte :
Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon / Lyon 5e / Les Lazaristes (1841)
Dans l'ancien clos des Lazaristes, lors des fondations d'un nouveau pensionnat, au mois de juin 1841, à 25 m de la maison n° 11 de la montée Saint-Barthélémy, les ouvriers ont découvert dans une cavité, creusée dans un mur romain, à environ 4 m de profondeur un important lot de monnaies d'or et d'argent (dispersées) et de nombreux bijoux en or.

Description scientifique

Les monnaies ont été dispersées. " Il y en aurait plus de 2000", la plupart en argent" des "règnes antérieurs à celui de Septime Sévère". Commarmond mentionne deux aurei de Néron (sic) et un quinar d'or de Commode (RIC 225). Les bijoux ont été acquis par le Musée des Beaux-Arts après leur découverte et sont conservés aujourd'hui, à l'exception de deux paires de bracelets détruits, au musée de Lugdunum. L'ensemble pesait 741 g. Mis à part les deux paires de bracelets solides aujourd'hui détruits (deux bracelets avec un aureus non usé de Commode (RIC 231 et 242), chacun servant de fermoir à un bracelet, deux autres bracelets avaient pour fermoir des pseudomonnaies sous forme de bractéates à l'effigie de Crispine), l'ensemble contenait aussi trois autres bracelets (dont deux forment une paire), 6 bagues en or, 7 colliers, 3 paires de boucles d'oreille, une fibule annulaire. Dans la boîte se trouvait également une aiguille en os avec une tête conique (épingle à cheveux ?) et un fermoir.