Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Mosaïque de l'Ivresse d'Hercule

Mosaïque

Datation :
3e siècle après J.-C. (du L'an 201 au L'an 300)

Matière :
marbre (opus tessellatum ) calcaire (opus tessellatum )

Dimensions LxH :
Exterieures : L.9,57m ; l. 4,22m

Date et lieu de découverte :
Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / ISERE / Vienne (1841)
Au lieu dit Les Gargattes, au sud de l'agglomération, à 1,50 m de profondeur

Description

L’art de la mosaïque, né en Grèce continentale au 4e siècle avant J.-C., s’est diffusé plus tard dans tout le monde romain. Mais le style des pavements n’est pas identique d’un bout à l’autre de l’Empire.
Cette mosaïque découverte à Vienne (Isère) est un exemple caractéristique du « style rhodanien » qu’on retrouve de Lyon à la Méditerranée : tout le champ est systématiquement divisé en figures géométriques ; à l’intérieur de ces caissons polychromes, le décor géométrique, végétal et animal est complexe, parfois même comme ici foisonnant, ne laissant pas de place au vide. Les fleurons, motifs en forme de fleurs stylisées sont très fréquents, tandis que la partie figurée n’occupe qu’une petite partie du décor. Ici, Hercule nu est représenté ivre, soutenu par des personnages du cortège de Dionysos ; au-dessus, le dieu lui-même, accompagné d’autres membres de son cortège, semble contempler la scène.
Ce pavement appartient à une très grande maison qui a livré d’autres mosaïques présentées avec la maquette de la maison au musée de Saint-Romain-en-Gal-Vienne (Rhône).

Description scientifique

Tableau figuré : Hercule ivre, soutenu par un jeune satyre et une bacchante, est affaissé sur son genoux gauche. La jeune femme à droite lui présente une coupe et lui tient le menton. Au second plan, cinq membres du cortège de Bacchus, couronnés de pampres. Au dessus, sept membres du cortège et Bacchus, représentés à mi-corps, observent la scène, dans un paysage de rochers.\n23 caissons conservés sur un total initial de 45 et un tableau figuré

Aller en haut de la page