Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Epitaphe mentionnnant le gardien de la prison et le médecin militaires

Autel

Datation :
2e siècle

Matière :
calcaire dur (taillé , gravé )

Dimensions LxH :
Exterieures : l. 0,81m ; E. 0,64m ; H. 1,35m

Date et lieu de découverte :
Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon / Lyon 9e / Vaise (1844)
Extrait des fondations de l'ancienne église de Vaise

N° inventaire :
AD089

Inscription :
épitaphe
traduction : Aux dieux Mânes de Marcus Aquinius Verinus, optio de la prison de la cohorte XIIIe Urbana ; Bononius Gordus, médecin du camp, Marcus Accius Modestus et Julius Maternus, soldats de la même cohorte, ses héritiers, ont élevé ce tombeau.
Traduction Allmer et Dissard

Bibliographie :
Corpus Inscriptionum Latinarum [CIL] - Inscriptiones trium Galliarum et Germaniarum latinae. 13 - Hirschfeld, Otto Musée de Lyon. Inscriptions antiques - Allmer, Auguste - Musée des beaux-arts - Lyon

Fiche technique ARK

Imprimer la notice

Description

« Aux dieux Mânes de Marcus Aquinius Verinus, optio de la prison de la cohorte XIII Urbana ; Bononius Gordus, médecin du camp, Marcus Accius Modestus et Iulius Maternus, soldats de la même cohorte, ses héritiers, ont élevé ce tombeau ».
Cette épitaphe nous renseigne sur l’organisation de la cohorte urbaine, unité d’élite qui n’existait que dans trois villes de l’empire : Rome, Carthage et Lyon. Elle possédait une prison, à laquelle le défunt était affecté, avec le grade d’optio, c'est-à-dire adjudant, suppléant le gardien chef qui était un centurion. Un médecin était également attaché à son service. Selon la tradition, les héritiers du défunt ont pris en charge la réalisation de son tombeau.

Aller en haut de la page