Relief des suovetauriles de Beaujeu

Description scientifique

sculptures sur les deux faces opposées du bloc et en sous-face ; celle de devant a pour sujet la scène principale, avec divers ornements ( feuilles, rang de perles, ligne de feuilles superposées). La face opposée représente à sa base et à son couronnement les mêmes ornements que la principale, mais la scène du sacrifice est remplacée par des palmettes. La face de dessous présente des ornements variés et de larges feuilles disposées en festons.
Scène de sacrifice : le centre de la composition est occupé par un autel autour duquel sont trois personnages : à droite, un prêtre voilé, faisant une libation ; à gauche, un esclave portant de la main droite un vase à anse (guttus), de l'autre main une patère à manche long ; au second plan, un personnage imberbe jouant de la double flûte. Vers l'autel, venant de la gauche, se dirigent dix hommes, conduisant ou poussant deux taureaux, un bélier et une truie ; le premier taureau a, entre les cornes, un ornement en forme de pelte ; le personnage qui le suit porte la toge ; tous les autres personnages sont vêtus de court et six d'entre eux ont le torse nu. Des arbres paraissent indiquer que le cortège est dans un bois. Du côté droit, derrière l'officiant, dont elle est séparée par deux hommes debout et drapés, est une femme (?) assise, s'appuyant, de la main gauche, sur l'accoudoir de son siège ; elle est voilée, porte un diadème et est vêtue d'une tunique collante à manches courtes et d'un manteau qui lui entoure les jambes. L’un des deux hommes, un rouleau dans la main gauche, la regarde ; l'autre fait face à l'autel et tient, de la main gauche, deux objets longs peu reconnaissables, peut-être des rameaux. Neuf hommes drapés ou vêtus d'une tunique courte complètent le tableau et marchent vers la droite ; l’un d'eux porte sur ses épaules un porc qui vient d'être sacrifié ; un autre le suit, tenant de la main droite un vase à anse, de l'autre main quelque objet du culte (maillet ?) ; un troisième s'appuie de la main droite sur un bâton. Au second plan, deux personnages imberbes sont esquissés de profil, l'un à droite, l'autre à gauche de la femme assise et lui faisant face. A cette place, l'artiste avait, à ce qu'il semble, sculpté primitivement deux figures de trop fort relief, qui chargeait la composition ; il les a retaillées en n'en conservant que la tête. Sur l'autel, dans un plat rond, pourrait être un gâteau.\nselon P. Veyne, il s'agit de la partie antérieure d'un couronnement d'autel (Le monument des suovetauriles de Beaujeu (Rhône), Gallia 1959, 17-1, p. 79-100)