Buste masculin

Datation :
2e siècle

Matière :
marbre blanc (sculpté )

Dimensions LxH :
Exterieures : l. 31cm ; E. 12cm ; H. 55cm ; diam. 20cm

Date et lieu de découverte :
Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon / Lyon 9e / jardin Chinard (1836)
en creusant les fondations d'un mur de soutènement dans l'ancien clos Chinard, sur le quai de Pierre-Scise, non loin du rocher qui porte ce nom, à une profondeur de deux mètres

Description

Ce portrait réaliste et pourtant d’un style très différent du précédent, est celui d’un homme encore jeune. Il porte une barbe et une moustache rases, figurées par de très fines incisions. De longues mèches de cheveux sont ramenées depuis l’arrière du crâne pour masquer une calvitie visible sur les côtés du front. Le détail du traitement des pupilles, creusées d’une très légère cupule, constitue un critère de datation : jusqu’à la fin du 1er siècle, les yeux étaient figurés avec des pupilles peintes, remplacées ensuite par des pupilles sculptées. On serait ici au début de cette évolution, ce qui autorise à dater ce portrait des années 120-130. La forme même du buste, dont la partie arrière est creuse, et qui ne repose que sur une mince épaisseur de pierre, confirme cette datation.
Comme pour le précédent, cet homme reste anonyme, même si la qualité de la sculpture désigne un personnage important.

Description scientifique

Tête et buste faisaient partie d’un même bloc de marbre. Le portrait, grandeur nature, est celui d’un homme d’âge mûr. La tête est légèrement tournée vers la droite. La coiffure est courte. Les cheveux sont ramenés d’arrière en avant en mèches fines, longues et régulières pour masquer une calvitie encore visible sur les côtés. Le visage est marqué de rides, et plus précisément de rides d’expressions. Les orbites profondément creusées dégagent des yeux en amande, dont l’iris est finement ponctué. . Le volume des joues, bien pris, révèle un homme encore jeune. Barbe et moustache, très courtes et fines, presque rases, sont travaillées par un jeu d’incisions et de piquetage. Le buste est nu, à l’exception d’une draperie sur l’épaule gauche. L’épiderme du marbre est poli avec un soin minutieux, pour donner un aspect brillant. (...) L’identité de ce personnage demeure mystérieuse. Cependant, tous les traits de caractère et la personnalité qui se dégagent de cet homme, font persister dans l’idée qu’il s’agit probablement d’un haut fonctionnaire impérial.
(d'après M-P. Darblade-Audoin)